Les dangers du réalisme dans la réalité virtuelle

2 posts / 0 new
Last post
#1 Fri, 17/10/2014 - 10:52
No picture available
ssm2017 Binder
Admin

Les dangers du réalisme dans la réalité virtuelle

bonjour

j'ai lu un article sur les dangers du réalisme dans la réalité virtuelle que j'ai trouvé interessant.
même si le point de vue est parfois assez moralisateur à l'américaine, je pense que certaines choses y sont intéressantes à lire.
L'auteur ne demande pas de faire une police de la VR mais souhaiterait qu'il y ait un code de conduite qui se fasse naturellement au fil des avancées de la réalité virtuelle.

j'ai traduit cet article en espérant rappeller à toutes et tous que la réalité virtuelle nous permet de vivre énormément d'expériences mais il ne faut pas oublier que nous avons un corps qui a besoin d'être entretenu.

Note aux personnes passant des jours et des nuits scotché dans leur lit derrière leur ordi (que ce soit de la programmation, de la VR ou des jeux ou tout autre voyage dans le cyberespace) pour rappeller certains fondamentaux :

en gros, essayer de se rappeller que nous avons un corps et que nous devons l'entretenir car une attaque cardiaque ou avc peut arriver sans prévenir.

je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire car j'ai eu mes périodes de "no-lifisme" mais j'ai actuellement la chance de vivre avec une personne me rappelant que la réalité vaut encore le coup et qu'elle a besoin de moi dans le réel ce qui me fait décrocher parfois de l'ordi.

Voici le lien vers l'article : http://www.extremetech.com/extreme/190612-virtual-reality-the-death-of-m...

Voici ma traduction (n'hesitez pas à commenter si vous n'êtes pas d'accord) :

===========================================================

En même temps que la technologie supportant les mondes virtuels se développe et les expériences deviennent de plus en plus incroyablement réelles, j'ai eu des pensées particulièrement morbides: "quand aurons nous la premiere mort induite par la réalité virtuelle ? Est ce que l'explosion d'un missile réaliste dans Team Fortress 2 ou la version VR de Silent Hill vous ferait faire une attaque cardiaque ? Est ce que regarder une sequence dans Casino Royale en pleine 3D VR vous fournirait assez d'adrénaline jusqu'à désynchroniser votre rythme cardiaque, allant éventuellement jusqu'à la mort ? Est ce qu'une expérience VR serait si réaliste qu'elle vous ferait oublier que vous foncez contre un mur ou sautez par la fenêtre ?"

J'ai toujours été fasciné par les relations entre la réalité et les mondes virtuels, et la façon dont les avancées les ont durablement rapprochées jusqu'à ce qu'il soit très difficile de discerner le virtuel du réel. Les mondes virtuels les plus simples (ceux créés dans votre tête avec votre imagination, peut être avec l'aide d'un bon livre) sont facilement différentiables de la réalité (par la plupart des humains de toute façon). Les premiers mondes virtuels comme EverQuest ou Discoworld MUD ont commencé à rendre floues les limites avec la persistance, les graphiques et d'autres éléments interactifs qui déclenchent des réactions vraiment réelles (autant physiques que psychosomatiques). Maintenant que nous avançons dans une ère d'écrans ultra haute résolution, l'audio 3D et l'intelligence artificielle améliorée, il est bien sûr possible de créer des mondes virtuels vraiment réels. 

Je ne pense pas que nous ayons encore vu quelqu'un vraiment effrayé par la mort à partir d'une configuration 3D/VR moderne, mais c'est seulement une question de temps. Ceci a certainement été vu ces dernières années en parlant des MMO et autres jeux "grindy" (il y a eu une poignée de cas de personnes mourant d'épuisement car ils négligeaient leurs besoins élémentaires (manger, dormir, faire de l'exercice). Dans certains cas, ces personnes avaient des antécédents pouvant faciliter la mort dans le cas d'experiences physiques ou émotionnelles intenses, mais la technologie devenant de plus en plus intense et les designers et architectes créent des jeux et mondes virtuels difficilement discernables du réel, je pense que la mort VR deviendra une occurence régulière.

Même si vous n'êtes pas d'accord que la VR effrayera les gens jusqu'à la mort, je pense qu'au moins nous serons d'accord que les expériences de pleine immersion VR seront incroyablement absorbantes. Si un MMO comme World of Warcraft ou Lineage peut garder les gens assis pendant des jours, la VR va considérablement faire monter d'un cran. Je ne dis pas que les gens vont commencer à tomber comme des mouches dès que la première expérience immersive en VR sera disponible, mais il y aura à coup sûr plus de morts par épuisement ainsi que des utilisateurs ne prenant pas soin de leurs besoins physiques et emotionnels.

Ceci vient avant que nous considérions l'autre problème inévitable inhérent à la VR qui sera causé par un défaut d'utilisation de la technologie, de développeurs irresponsables et de dizaines d'autres problèmes indirects. Si un iPod avec un casque audio peut suffisemment distraire une personne au point de la faire marcher sur la route ou une voie ferrée, imaginez le péril d'utiliser la VR autre part que dans un lieu sécurisé; même errer dans votre maison pourrait être dangereux. Malgré la faible qualité de VR produite par l'Oculus Rift, il y a déjà des signalements de personnes ayant vécu des frayeurs, ayant du mal à distinguer la limite entre réalité et virtuel plusieurs minutes après avoir enlevé l'appareil VR. Un développeur de jeux curieux ou malveillant, après avoir goûté à l'immersion produite par la VR, pourrait facilement mettre en place une expérience prévue pour causer des blocages mentaux ou physiques.

Indirectement, mais significativement, toute une série de questions pourrait se poser si une proportion importante de la population est constamment scotchée à sa config VR. Il y a déjà eu quelques tristes cas de parents tellement captivés par un monde virtuel qu'ils laissèrent leur enfant/bébé mourir par négligence (ou pire) et je suis sûr que cela va empirer au fur et à mesure des avancées technologiques de la VR.

Vous pensez que ce vous respirez soit de l'air ?

Un des meilleurs exemples de réalité virtuelle immersive est La Matrice, dans laquelle chaque humain pense qu'il vit une vie normale, sauf qu'il est attaché à un énorme ordinateur qui crée une simulation tres précise de la vie réelle. Dans la matrice, vous pouvez vous échapper de la simulation (et de son appareillage plutôt gluant) et vivre dans un "monde réel" mais si votre corps virtuel meurt alors vous mourrez aussi dans le monde réel. Le film n'explique pas complètement pourquoi c'est la cas; Morpheus dit seulement "Le corps ne peut pas vivre sans l'esprit" et c'est tout.

Evidemment ce n'est vraiment pas la bonne place pour discuter de ce que votre esprit soit capable de faire (ou plutot "esprits" ou "âmes" mêmes si ils existent) mais ce tas de chair, de gros neurones et hormones que nous appelons un cerveau est évidemment capable d'affecter ou imposer une large palette de situations. L'effet placebo, les désordres somatiques, l'hypocondrie. Le cerveau, pour diverses raisons, possède une grande corrélation autant avec le physique que le psychologique. Si les expériences de la vie réelle peuvent déclencher des dépréssions ou des dysmorphies corporelles, alors je ne vois pas de raison qu'une expérience VR de haute qualité ne pourrait pas aussi déclencher des réponses physiologiques ou psychologiques similaires.

La moralité virtuelle

Si nous ne voulons pas que les nouveaux utilisateurs chavirent ou commettent des atrocités ou se jettent d'un pont en masse, nous devons mettre en place une sorte code de conduite sur l'éthique et la moralité dans la réalité virtuelle auquel les développeurs et utilisateurs devraient adhérer. De la même façon que nos comportements dans la vie réelle sont régulés par la pression sociétale qui constitue une éthique "normale" et morale. Cela pourrait nous faire du bien de vérifier que nos expériences VR ne soient pas trop perverties.

La plupart des gens dans le monde moderne en sont venus à accepter d'une certaine façon qu'il soit autant éthiquement et moralement faux d'assassiner quelqu'un ou abuser d'un enfant dans la vie réelle. Je serais d'accord d'accepter que si nos expériences virtuelles se rapprochent de la réalité de la vie réelle (ce qui arrivera sûrement) alors ce serait une bonne idée pour nous d'essayer de nous comporter avec un minimum de moralité. Ceci pourrait être aussi simple qu'un code de conduite pour les développeurs et fournisseurs d'expériences virtuelles ou un système de maintien de l'ordre complexe gardant les utilisateurs de VR dans les clous.

Je pense que c'est un préjugé de dire que tant que la VR évolue nous commencerons à perdre nos attaches sur ce qui est réel et ce qui ne l'est pas et quand cela arrivera nous aurons besoin d'une sorte de mécanisme pour régulièrement nous rappeller que nous sommes dans le monde réel (peut être sous la forme d'un petit écouteur sonnant toutes les 30 secondes : "n'essayez pas, je répete, n'essayez pas de sauter du toit d'un gratte ciel") ou nous serons certains que ces expériences VR ne fassent émerger une civilisation de voyous barbares et immoraux aimant descendre des bonnes soeurs et braquer des banques.

Tue, 11/11/2014 - 18:51
No picture available
Praline B

Excellent !

Merci pour le partage, la traduction et le petit manuel santé bien vu ! 

Une réflexion de plus en plus présente au fil des avancées de la VR bien sur, l'aspect moralité étant significatif de la peur toujours générée au moment de repousser les frontières du "connu". Une question est de savoir comment nous utilisons cette peur et dans quel but.